Archive for Comédie

Pages: Page précédente 1 2 3 4 5 Page suivante

Kick-Ass 2

Synopsis (Source « Allo-Ciné ») : Kick-Ass, Hit Girl et Red Mist sont de retour pour le second volet de l’irrévérencieux pastiche de film de super-héros Kick-Ass 2. L’audace insensée de Kick-Ass a inspiré une pléthore de vengeurs masqués autodidactes, le Colonel Stars & Stripes en tête, auxquels notre héros va s’allier pour patrouiller les rues de la ville et assurer la sécurité générale. Mais quand Red Mist, réincarné en Mother F.r, décide de s’attaquer à ces super-héros amateurs, seuls les sabres acérés de Hit Girl sauront les sauver de la destruction.

Mon humble avis : Je préfère nettement le premier, mais j’ai quand-même beaucoup aimé celui-ci, et j’attends un éventuel n° 3 avec impatience. Les raisons pour lesquelles j’estime ce numéro 2 moins bon : 1) Le côté déjanté et délirant des personnages est moins spontané et donc moins convaincant 2) L’humour est souvent excellent, mais certaines scènes sont vraiment maladroites et lourdes 3) Il manque un ingrédient essentiel qui m’avait beaucoup plu dans le premier : l’harmonie entre certaines scènes et les musiques qui les accompagnaient, comme par exemple (dans le premier), le début de la scène au cours de laquelle Hit Girl prend d’assaut le QG des « méchants » avec en fond sonore la musique de « Et pour quelques dollars de plus » de Ennio Morricone 4) les scènes de combats sont bien réalisées, mais les détails sont parfois moins bien fignolés que dans le premier. Mais ce « 2 » est quand-même très sympa ! Je précise qu’il y a une petite scène après le générique de fin. 

 

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 8.0/10 (3 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Les Croods

Synopsis : Lorsque la caverne où ils vivent depuis toujours est détruite et leur univers familier réduit en miettes, les Croods se retrouvent obligés d’entreprendre leur premier grand voyage en famille. Entre conflits générationnels et bouleversements sismiques, ils vont découvrir un nouveau monde fascinant, rempli de créatures fantastiques, et un futur au-delà de tout ce qu’ils avaient imaginé. Les Croods prennent rapidement conscience que s’ils n’évoluent pas… ils appartiendront à l’Histoire.

Mon humble avis : J’ai beaucoup apprécié : Histoire intéressante même si elle n’est pas trop originale, excellents graphismes et 3D parfaite, personnages sympathiques et attachants, jolies pointes d’humour, et l’incontournable histoire d’amour. Pour petits et grands.

 

Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 9.5/10 (4 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Le Dernier rempart

Synopsis : Un shérif américain vivant près de la frontière mexicaine tente d’arrêter le chef d’un cartel de drogues avant que celui-ci ne s’échappe à Mexico.
Mon humble avis :   Second degré, action, humour, Arnold Schwarzenegger qui tient encore la forme malgré son âge, et qui surtout ne se prend pas trop au sérieux. Quelques incohérences un peu grosses (je ne parle pas de réalisme dans ce genre de films bien sûr, mais bien d’incohérences entre certaines scènes), mais dans l’ensemble, le résultat est sympa. Une comédie d’action bien agréable, à défaut d’être inoubliable.
Ceci dit, j’espère que vous aurez tous remarqué la rime qui termine mon humble avis « Une comédie d’action bien agréable, à défaut d’être inoubliable » (^_^)

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté

Synopsis : 50 avant Jésus Christ. César a soif de conquêtes. A la tête de ses glorieuses légions il décide d’envahir cette île située aux limites du monde connu, ce pays mystérieux appelé Brittania, la Bretagne. La victoire est rapide et totale, ou presque : Un petit village breton parvient à lui résister, mais ses forces faiblissent. Cordelia, la reine des Bretons, décide donc d’envoyer son plus fidèle officier, Jolitorax, chercher de l’aide en Gaule, auprès d’un autre petit village, connu pour son opiniâtre résistance aux Romains. Dans le village gaulois en question, Astérix et Obélix sont déjà bien occupés. Le chef leur a en effet confié son neveu Goudurix, une jeune tête à claques fraîchement débarquée de Lutèce, dont ils sont censés faire un homme. Et c’est loin d’être gagné. Quand Jolitorax arrive pour demander de l’aide, on décide de lui confier un tonneau de potion magique, et de le faire escorter par Astérix et Obélix, mais aussi Goudurix, car ce voyage semble une excellente occasion pour parfaire son éducation. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu.

 

Mon humble avis : Au service de Sa Majesté. J’ai aimé, mais… Contrairement à ce que le titre et les quelques notes aux sonorités « bondiennes » du générique laissaient supposer, il n’y a dans ce film aucun clin d’œil à 007. Dommage, cela aurait pu être sympa. Dommage également d’avoir fait un mixage de deux aventures BD, je trouve que ça donne un scénario moins captivant que je l’aurais souhaité, et ça manque parfois de dynamisme et de cohérence. Mais à part ça, j’ai quand-même aimé ce film : Même s’il est loin du niveau de celui d’Alain Chabat, il est malgré tout nettement meilleur que le précédent « Astérix aux Jeux olympiques », ce qui n’est pas difficile. On y retrouve beaucoup d’humour, des dialogues souvent savoureux, et l’esprit de la BD.

 

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 9.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

L’Âge de glace 4 : La dérive des continents

 

Synopsis : Alors que Scrat poursuit inlassablement son gland avec toujours autant de malchance, il va cette fois provoquer un bouleversement d’une ampleur planétaire… Le cataclysme continental qu’il déclenche propulse Manny, Diego et Sid dans leur plus grande aventure. Tandis que le monde bouge au sens propre du terme, Sid va retrouver son épouvantable grand-mère, et la petite troupe va affronter un ramassis de pirates bien décidés à les empêcher de rentrer chez eux.

 

Mon humble avis : J’ai adoré ! Toujours autant d’humour et de personnages déjantés, mais également un scénario intéressant, et plus d’émotions que dans les précédents. En prime, on a enfin droit à l’explication au sujet de certains mystères comme, entre autres, la dérive des continents, les statues de l’île de Pâques, la disparition d’un certaine cité, grâce à Scrat, toujours aussi attachant. Je les aime tous, mais ce quatrième est vraiment mon préféré.

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

The Dictator

Synopsis : Isolée, mais riche en ressources pétrolières, la République du Wadiya, en Afrique du Nord, est dirigée d’une main de fer par l’Amiral Général Aladeen. Vouant une haine farouche à l’Occident, le dictateur a été nommé Leader Suprême à l’âge de 6 ans, après la mort prématurée de son père, tué dans un accident de chasse par 97 balles perdues et une grenade ! Depuis son accession au pouvoir absolu, Aladeen se fie aux conseils d’Oncle Tamir, à la fois Chef de la Police Secrète, Chef de la Sécurité et Pourvoyeur de Femmes. Malheureusement pour Aladeen et ses conseillers, les pays occidentaux commencent à s’intéresser de près à Wadiya et les Nations Unies ont fréquemment sanctionné le pays depuis une dizaine d’années. Pour autant, le dictateur n’est pas du tout disposé à autoriser l’accès de ses installations d’armes secrètes à un inspecteur du Conseil de Sécurité – sinon à quoi bon fabriquer des armes secrètes ? Mais lorsqu’un énième sosie du Leader Suprême est tué dans un attentat, Tamir parvient à convaincre Aladeen de se rendre à New York pour répondre aux questions de l’ONU. C’est ainsi que le dictateur, accompagné de Tamir et de ses plus proches conseillers, débarquent à New York, où ils reçoivent un accueil des plus tièdes. Il faut dire que la ville compte une importante communauté de réfugiés wadiyens qui rêvent de voir leur pays libéré du joug despotique d’Aladeen. Mais bien plus que des expatriés en colère, ce sont des sanctions qui attendent le dictateur dans la patrie de la liberté.

Mon humble avis : Les scènes de caricatures sont réussies, quelques passages m’ont fait rire, mais de nombreuses autres séquences sont trop lourdes pour être aussi marrantes que je l’espérais. J’aime parfois aussi la lourdeur, mais il manquait souvent un soupçon de finesse pour équilibrer le tout.

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

Blanche Neige

Synopsis : Lorsque son père, le Roi, meurt, Blanche Neige est en danger. Sa belle-mère, cruelle et avide de pouvoir, l’évince pour s’emparer du trône. Quand la jeune femme attire malgré tout l’attention d’un Prince aussi puissant que séduisant, l’horrible marâtre ne lui laisse aucune chance et la bannit. Blanche Neige se réfugie alors dans la forêt… Recueillie par une bande de nains hors-la-loi au grand cœur, Blanche Neige va trouver la force de sauver son royaume des griffes de la méchante Reine. Avec l’aide de ses nouveaux amis, elle est décidée à passer à l’action pour reconquérir sa place et le cœur du Prince.

 

Mon humble avis : J’ai doublement adoré cette version : Pour son côté conte de fées et enchanteur, vu que j’ai gardé une âme d’enfant, mais aussi (et surtout) pour son côté loufoque et déjanté ainsi que pour ses clins d’œils. Ce film plaira autant aux enfants qu’aux adultes !

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

Men In Black III

Synopsis : En quinze ans de carrière chez les Men in Black, l’agent J a vu beaucoup de phénomènes inexplicables… Mais rien, pas même le plus étrange des aliens, ne le laisse aussi perplexe que son partenaire, le sarcastique K. Lorsque la vie de K et le destin de la Terre sont menacés, l’agent J décide de remonter le temps pour remettre les choses en ordre. Il va alors découvrir qu’il existe certains secrets de l’univers que K ne lui a jamais révélés. Il est cette fois obligé de faire équipe avec l’agent K, plus jeune, pour sauver la vie de son partenaire, l’agence, et l’avenir même de l’humanité.

 

Mon humble avis : J’ai aimé, moins que le premier, mais plus que le second : La 3D est très bien utilisée, l’humour, l’auto-dérision et la loufoquerie sont présents, mais pas autant que je l’aurais souhaité. Le scénario est sympa mais il manque un peu de cohérence, et la réalisation est parfois un peu molle. De plus, la scène finale manque d’imagination par rapport à ce que l’on pouvait voir à la fin des deux premiers. Autre regret : Les espèces de vers à pattes loufoques qui servent le café à K dans le premier, et présents également dans le second, sont quasiment absents du 3, alors que la BA laisse supposer qu’ils sont présents.

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 8.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

Dark Shadows

Synopsis :  En 1752, Joshua et Naomi Collins quittent Liverpool, en Angleterre, pour prendre la mer avec leur jeune fils Barnabas, et commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne parvient pas à les éloigner de la terrible malédiction qui s’est abattue sur leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou du moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Riche et puissant, c’est un séducteur invétéré… jusqu’à ce qu’il commette la grave erreur de briser le cœur d’Angelique Bouchard. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, qui lui jette un sort bien plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant.

Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé.

 

Mon humble avis : J’ai aimé mais je m’attendais à mieux : Quelques délicieuses répliques, comme par exemple lors d’une scène entre le personnage de Johnny Depp et celui de Chloé Moretz, de l’ironie et d’humour, une belle ambiance sombre et parfois déjantée, mais je n’ai pas été séduit par le scénario. Avec une telle idée et le tandem Burton / Depp, j’espérais un meilleur enchantement.Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 7.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

Les Infidèles

Synopsis : L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par 7 réalisateurs.

 

Mon humble avis :  Je trouve ces sept sketchs sur l’infidélité masculine assez réalistes. J’ai adoré le premier, pour son cynisme et son ironie, j’ai aimé également celui dans lequel joue Sandrine Kiberlain, pour son réalisme agrémenté d’une bonne dose d’humour. Quant aux autres, dommage qu’ils manquent parfois de finesse (je n’ai rien contre le genre « potache », mais j’aime quand il est saupoudré d’une pointe d’humour et de subtilité) . Le dernier est assez spécial, mais légèrement prévisible. Pour finir, j’aimerais que nous ayons droit au même genre de film, mais sur l’infidélité féminine.

 

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.
Pages: Page précédente 1 2 3 4 5 Page suivante