Archive for espionnage

Pages: Page précédente 1 2 Page suivante

Zero Dark Thirty

Synopsis : La traque, l’enquête au sujet de Ben Laden après le 11 septembre 2001,  et l’assaut américain qui en a résulté.

Mon humble avis  : J’ai aimé l’ambiance espionnage, ainsi que l’enquête et l’aspect documentaire, même si l’ensemble est parfois un peu confus. Par contre, l’assaut proprement dit me déçoit un peu par sa réalisation pas très convaincante. Je ne parle pas des faits eux-même, puisqu’ils sont supposés refléter la réalité, mais de la manière dont cet assaut est mis en scène. Dans le style « scènes d’assaut », j’ai infiniment préféré le film « Forces spéciales », nettement mieux réalisé tout en étant particulièrement réaliste au plan « techniques d’intervention ».

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Shatterhand

Synopsis (Source « Constellation Studios« ) : Suite à la mort de l’agent Hannes Oberhauser, qui fut son instructeur de haute-montagne, James Bond se lance à la poursuite de son assassin, le major Dexter Smythe, agent actif du MI6 et traitre au service. Bond retrouve le major qui lui communique des informations sur Blofeld. En guise de remerciement, il lui épargne la disgrâce d’un retour en Angleterre et lui offre une mort honorable. L’ennemi juré de Bond serait mort au Japan dans un mystérieux jardin dont on ne revient pas, tenu par son étrange propriétaire, le docteur Guntram Shatterhand… James Bond part au Japon afin d’élucider cette énigme.

Ian Fleming aura eu 100 ans en 2008 quand a commencé la travail sur cette nouvelle aventure :

SHATTERHAND

ou la joie d’avoir produit Shamelady

Suite à l’engouement suscité dans et hors de l’équipe du projet Shamelady (sortie en 2007), la même équipe équipe a décidé de se relancer dans la production d’une aventure de James Bond 007. Cette fois, l’hommage est notre manière de célébrer le centenaire de la naissance de Ian Fleming. L’intrigue est donc proche de l’œuvre littéraire, tirée de la nouvelle Octopussy, du dernier tiers du roman On ne vit que deux fois, étoffée d’une scène d’action prégénérique dans les Alpes et augmentée d’une fin spectaculaire toute cinématographique. Cette nouvelle production ambitieuse est destinée à une large diffusion sur l’Internet et dans les conventions. Elle n’a bien entendu aucun objectif lucratif et se veut juste un divertissement pour les fans. Le scénario de ce nouveau film hommage à James Bond, prévu pour durer une demi-heure, a été écrit par Eric Saussine en décembre 2006. Au cours du premier semestre 2007, le scénario est revu et corrigé par son auteur en collaboration étroite avec Pierre Rodiac et Fred Remy. En février 2007, durant la saison d’hiver, le tournage d’une poursuite à ski et d’une bagarre commence, sans être annoncé, dans les Alpes française dans la ville des Carroz d’Arraches avec Serge Rotelli (James Bond), Eric Saussine (qui joue aussi un petit rôle), Philippe Crave et Olivier Crave.

Constellation Studios remercie particulièrement ces deux derniers qui se sont joints à la production au dernier moment suite aux désistements involontaires des acteurs prévus à l’origine. Le film est officiellement annoncé fin mai 2007 alors que se préparait un gros tournage en juillet 2007, organisé par Pierre Rodiac, qui accueille l’équipe sur la Côte d’Azur et Philippe Crave, premier assistant réalisateur de métier, en charge de mettre en place la production. Après divers mini-tournages, et une longue période post-production, il sort en décembre 2012, pour les 50 ans de James Bond au cinéma.

Mon humble commentaire : Un film de James Bond (50 mn) fait entièrement par des amateurs, des passionnés, aucun pro dans l’équipe, une expérience intéressante à laquelle j’ai eu l’honneur et le plaisir de modestement participer, en me battant contre James Bond. Ce fut une expérience particulièrement intéressante, dans une excellente ambiance puisque nous étions entre amis. Le film est en anglais, destiné entre autres à être diffusé lors de convention James Bond en Angleterre, aisni que dans d’autres pays, mais les sous-titre en français sont téléchargeables avec le film La plupart des moyens relèvent du « système D », et voici le résultat, en téléchargement libre et gratuit ici : http://www.constellationstudios.org/spip.php?article509 et l’excellent bêtisier est ici : http://www.youtube.com/watch?v=DpXAbNKvLUA&feature=player_embedded

Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

James Bond : Skyfall

Synopsis : Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel.

Mon humble avis : La scène d’ouverture, bien qu’excellente, n’est peut-être pas la meilleure de la saga, mais à part ça, j’estime que Skyfall est probablement le meilleur de la série. Clins d’œil aux précédents films, un bon scénario, de belles scènes d’action mais sans exagération, ainsi que quelques sentiments rares dans les films de James Bond. De plus, moi qui me plains souvent des combats brouillons, là je dois reconnaître que tout est parfaitement chorégraphié à ce niveau. Mais surtout, la dernière partie est indéniablement la plus réussie de tous les films. Et quand à la scène finale, alors là, c’est carrément la plus grandiose de la saga (impossible d’en dire plus sans dévoiler le film) ! Skyfall, à voir et à revoir sans modération ! ! ! ! ! ! ! !

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Jason Bourne : L’héritage

Synopsis : On croyait tout connaître de l’histoire de Jason Bourne et de son passé d’agent tueur malgré lui. Mais l’essentiel restait à découvrir. Le programme Treadstone dont Jason était le cobaye n’était que la partie émergée d’une conspiration plus ténébreuse, ourdie par d’autres branches du gouvernement et mettant en jeu d’autres agences de renseignement, d’autres programmes militaires, d’autres laboratoires secrets. De Treadstone est né « Outcome », dont Aaron Cross est un des six agents. Sa finalité n’est plus de fabriquer des tueurs, mais des hommes capables d’assurer isolément des missions à haut risque. En dévoilant une partie de cette organisation, Jason laissait derrière lui un « héritage » explosif : compromis, les agents « Outcome » sont désormais promis à une liquidation brutale. Effacés à jamais pour que le « père » du programme, le Colonel Byer puisse poursuivre ses sinistres activités. Une gigantesque chasse à l’homme commence, et Cross, devenue sa première cible, n’a d’autre recours que de retrouver et gagner la confiance de la biochimiste d’ »Outcome », Marta Shearing, elle-même menacée de mort.

 

Mon humble avis : Le thème me plait toujours beaucoup, les scènes d’action ainsi que les cascades sont correctement réalisées, avec beaucoup de dynamisme, et les 02 h 16 passent sans aucun ennui. J’ai aimé ce film, mais j’aurais apprécié quelques rebondissements supplémentaires, et j’aurais encore plus apprécié que les scènes de combats soient moins souvent illisibles (ces scènes sont probablement filmées à l’aide d’une caméra montée sur un marteau-piqueur à mon avis (^_^). D’autre part, malgré sa prestation convaincante, Jeremy Renner ne parvient pas à rendre son personnage aussi charismatique que Jason Bourne.

Image de prévisualisation YouTube

 

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Piégée

Synopsis : Agent d’élite, Mallory Kane est spécialiste des missions dans les endroits les plus risqués de la planète. Après avoir réussi à libérer un journaliste chinois retenu en otage à Barcelone, elle découvre qu’il a été assassiné – et que tous les indices l’accusent. Elle est désormais la cible de tueurs qui semblent en savoir beaucoup trop sur elle… Mallory a été trahie. Mais par qui ? Et pourquoi ?

 

Mon humble avis : Les scènes de combats et d’action sont pratiquement toutes bien filmées et réalisées (pas de « caméra à l’épaule » à outrance, pour une fois) , l’héroïne de l’histoire est à l’aise dans son rôle en plus d’être jolie. L’ambiance est particulière, mais ça change un peu. A côté de ça, le scénario est sympa mais sans originalité, et les détails qui clochent sont nombreux. En bref, film vu sans ennui, mais il ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Sécurité rapprochée

Synopsis : Tobin Frost est le traître le plus haï et le plus redouté de la CIA. Après avoir échappé au contre-espionnage pendant près de dix ans, il refait surface en Afrique du Sud. Lorsque sa cachette d’un faubourg du Cap est attaquée par un mystérieux commando, un jeune « bleu », Matt Weston, est obligé d’assurer seul sa fuite et de le conduire dans une nouvelle résidence sécurisée. « Ange gardien » malgré lui, Matt voit dans cette mission une chance inespérée de faire ses preuves aux yeux de l’Agence. Une relation précaire s’établit entre le débutant et le renégat endurci. Mais Frost, manipulateur né, réserve quelques surprises à son candide protecteur.

 

Notre avis : Aucun temps mort, de l’action, des poursuites mouvementées, de belles cascades, un peu de suspens, le tout dans le monde de l’espionnage et de la manipulation : J’ai aimé, malgré deux ou trois faux raccords nettement flagrants. Autre petit reproche : Certains combats sont trop brouillons, à cause du style « Caméra à l’épaule » utilisé parfois à l’excès. Mais je deviens peut-être de plus en plus difficile.

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Mission : Impossible – Protocole fantôme

Synopsis : Impliquée dans l’attentat terroriste du Kremlin, l’agence Mission Impossible (IMF) est totalement discréditée. Tandis que le président lance l’opération « Protocole Fantôme », Ethan Hunt, privé de ressources et de renfort, doit trouver le moyen de blanchir l’agence et de déjouer toute nouvelle tentative d’attentat. Mais pour compliquer encore la situation, l’agent doit s’engager dans cette mission avec une équipe de fugitifs d’IMF dont il n’a pas bien cerné les motivations. 

Mon humble avis :  J’ai aimé l’ambiance, les scènes d’action, les cascades, et certaines scènes à couper le souffle, comme par exemple celle sur la tour de Dubaï, ainsi que la tension finale. J’ai également aimé les petites touches d’humour. Ce que j’ai un peu moins aimé : Le scénario, sympa mais sans réelles surprises / Tom Cruise, moins convaincant que dans les précédents films sauf pour les scènes d’actions et les cascades / Certaines facilités de scénario vraiment tirées par les cheveux / Et surtout, au niveau de la musique, j’aurais aimé un « MI thème » digne de celui de la bande-annonce, style remix de Eminem, alors que là, celui du film est sans aucune originalité. Voici donc mon humble avis, mais peut-être suis-je trop exigeant…

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 9.0/10 (2 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Killer Elite

Synopsis : Pour sauver Hunter, son ancien partenaire et mentor, Danny accepte de reprendre du service et de reformer son équipe. Mais celui qui était l’un des meilleurs agents des forces spéciales va cette fois affronter sa mission la plus périlleuse. Pour réussir, il va devoir percer les secrets d’une des unités militaires les plus redoutées qui soit, le SAS britannique. De doubles jeux en trahisons, il va découvrir un complot qui menace le monde et ce pour quoi il s’est toujours battu.


Notre avis : Début du film un peu laborieux, mais au fur et à mesure, ce film plaît de plus en plus. Parfaite ambiance « films d’espionnage des années 80 », et l’on aime également l’histoire, la tension, les scènes d’action. Les scènes de combat n’ont pas grand-chose à voir avec l’excellente chorégraphie des combats du « Transporteur », mais pour la plupart elles sont très bien réalisées, et parfois nettement plus réalistes. De plus, le casting est de premier choix (Jason Statham étant accompagné de Robert De Niro et de Clive Owen), et les interprètes vraiment à l’aise dans leurs rôles. Dommage qu’il y ait quelques incohérences de scénario, mais dans l’ensemble, on apprécie beaucoup ce film.

Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Johnny English, le retour

Synopsis : Ayant pris quelques années pour vivre retiré dans une région reculée d’Asie, Johnny English, le meilleur agent du MI7, en a profité pour perfectionner ses compétences uniques. Lorsque ses supérieurs apprennent que la vie du Premier ministre chinois est menacée, ils décident de le rappeler pour déjouer le complot. Si le monde a besoin de lui, Johnny English est prêt à reprendre du service… plus déjanté et déchaîné que jamais. À seulement quelques jours de la conférence internationale, English va devoir faire appel aux derniers gadgets hightech et à ses méthodes singulières pour enrayer l’infernale machination impliquant les Russes, la CIA et même le MI7… Enchaînant bourdes et catastrophes, Johnny English va tout tenter et même plus pour sauver le monde.

Notre avis : Nettement meilleur que le premier. Quelques scènes pas toujours réussies, mais dans l’ensemble, on aime et on se marre souvent, grâce au côté burlesque et caricaturale de certaines situations, mais également grâce au talent de Rowan Atkinson. Les nombreux clins d’œil à James Bond sont réussis. Cerise sur le gâteau : Rosamund Pike (vue dans « Meurs un autre jour », un James Bond avec Pierce Brosnan) et Gillian Anderson, outre leurs qualités, sont toujours aussi charmantes !

Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 9.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

Red

Synopsis : L’heure de la retraite a sonné ! Mais dans certaines professions, la transition peut s’avérer difficile : Franck ne supporte pas l’inactivité, son collègue Joe végète en maison de retraite, Marvin use d’amphétamines et Victoria fait des petits boulots. Pas facile de décrocher quand on a été… agents de la CIA toute sa vie ! Pourtant, quand leur ancien employeur décide d’éliminer pour de bon ces agents un peu trop compromettants, il va découvrir qu’en dépit de leur âge, ce sont encore de redoutables adversaires.

Notre avis : Un film qui ne se prend pas au sérieux, avec clichés et ficelles de scénario volontairement exagérées, mais avec suffisamment de drôlerie pour aboutir à un excellent moment de détente. Des scènes d’action impossibles, néanmoins on y adhère totalement car tout cela respire souvent la parodie. Beaucoup d’humour facile mais cependant très agréable. Très bonne comédie et casting très sympa.

Notre note : 15/20 pour ces joyeux et redoutables retraités !

Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.
Pages: Page précédente 1 2 Page suivante