Pages: Page précédente 1 2 3 ... 6 7 8 9 10 ... 35 36 37 Page suivante

King Fu Panda 2

Synopsis : Le rêve de Po s’est réalisé. Il est devenu le Guerrier Dragon, qui protège la Vallée de la Paix avec ses amis les Cinq Cyclones : Tigresse, Grue, Mante, Vipère et Singe. Mais cette vie topissime est menacée par un nouvel ennemi, décidé à conquérir la Chine et anéantir le kung-fu à l’aide d’une arme secrète et indestructible. Comment Po pourra-t-il triompher d’une arme plus forte que le kung-fu ? Il devra se tourner vers son passé et découvrir le secret de ses mystérieuses origines. Alors seulement, il pourra libérer la force nécessaire pour vaincre.

Notre avis : Visuellement, c’est parfaitement réussi, et la 3D est agréable. Les personnages sont toujours aussi attachants. Combats bien chorégraphiés. Quelques jolies pointes d’humour et clins d’œil cinématographiques, mais pas assez nombreux (on est gourmand quand on aime…). Très bien, presque aussi réussi que le premier.

Image de prévisualisation YouTube

 

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 9.0/10 (2 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Limitless

Synopsis : Eddie Morra rêve d’écrire, mais l’angoisse de la page blanche le paralyse. Sa vie sans éclat bascule lorsqu’un ami lui fait découvrir le NZT, un produit pharmaceutique révolutionnaire qui lui permet d’exploiter son potentiel au maximum. Eddie peut désormais se souvenir de tout ce qu’il a lu, vu ou entendu ; il peut apprendre n’importe quelle langue en une journée, résoudre des équations complexes et subjuguer tous ceux qu’il rencontre – tant qu’il reste sous l’influence de cette substance qui n’a pas encore été testée.
Très vite, Eddie fait aussi merveille à Wall Street, où ses prouesses attirent l’attention de Carl Van Loon, un puissant magnat de la finance, qui lui propose de négocier la plus grosse fusion de l’histoire. Eddie ignore encore que des gens sont désormais prêts à tout pour mettre la main sur son stock de NZT. Alors qu’il découvre le danger, il doit aussi affronter les terribles effets secondaires du produit. Pour survivre à ceux qui le pourchassent de toutes parts, Eddie puise de plus en plus dans ses réserves. En aura-t-il suffisamment pour se montrer plus intelligent que tous ses ennemis ?

Notre avis : Bradley Cooper incarne parfaitement le personnage principal, et fait presque le film à lui tout seul (ce qui n’est pas vraiment qu’une image, vu qu’il en est également le producteur…). Robert De Niro pas mal également dans un second rôle. Quelques rebondissements, unes idée intéressante, mais qui aurait gagné à être mieux exploitée. Pour les amateurs, un clin d’œil à Bruce Lee, mais hélas la scène de combat qui s’y rapporte est mal filmée, le réalisateur usant un peu trop du style « caméra à l’épaule », détestable habitude des réalisateurs depuis quelques temps. Un très bon film quand-même.

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 9.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

X-Men: Le Commencement

Synopsis : Avant que les mutants n’aient révélé leur existence au monde, et avant que Charles Xavier et Erik Lehnsherr ne deviennent le Professeur X et Magneto, ils n’étaient encore que deux jeunes hommes découvrant leurs pouvoirs pour la première fois. Avant de devenir les pires ennemis, ils étaient encore amis, et travaillaient avec d’autres mutants pour empêcher la destruction du monde, l’Armageddon. Au cours de cette opération, le conflit naissant entre les deux hommes s’accentua, et la guerre éternelle entre la Confrérie de Magneto et les X-Men du Professeur X éclata… X-Men : le commencement nous entraîne aux origines de la saga X-Men, révélant une histoire secrète autour des événements majeurs du XXe siècle.

Notre avis : Le meilleur de la série, sans aucune hésitation ! Réalisation parfaite, premiers et seconds rôles tous intéressants, effets spéciaux parfaitement réussis et bien intégrés dans l’histoire, scénario intéressant, rythme sans aucun temps mort, aucune longueur. Les 02 h 10 passent sans aucun ennui. Quelques légères incohérences par rapport aux précédents épisodes, et deux ou trois bizarreries, mais ça n’enlève absolument rien à cet excellent film.

Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence

Synopsis : Dans cette histoire pleine d’action, où vérité, trahison, jeunesse éternelle et mort forment un cocktail explosif, le capitaine Jack Sparrow retrouve une femme qu’il a connue autrefois. Leurs liens sont-ils faits d’amour ou cette femme n’est-elle qu’une aventurière sans scrupules qui cherche à l’utiliser pour découvrir la légendaire Fontaine de Jouvence ? Lorsqu’elle l’oblige à embarquer à bord du Queen Anne’s Revenge, le bateau du terrible pirate Barbe-Noire, Jack ne sait plus ce qu’il doit craindre le plus : le redoutable maître du bateau ou cette femme surgie de son passé.

Notre avis : Probablement le moins bon des quatre : Scénario moins recherché, très peu de rebondissements, moins d’humour, et certaines scènes sont manifestement bâclées. De plus, les personnages ont perdu une bonne partie de leur charisme. Résultat : Déception, absence d’émerveillement. En fait, le meilleur est pratiquement dans la bande-annonce. Une courte scène après le générique de fin indique un cinquième volet : Espérons qu’il sera meilleur et renouera avec l’enchantement des précédents.

Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

Minuit à Paris

Synopsis : Un jeune couple d’américains dont le mariage est prévu à l’automne se rend pour quelques jours à Paris. La magie de la capitale ne tarde pas à opérer, tout particulièrement sur le jeune homme amoureux de la Ville-lumière et qui aspire à une autre vie que la sienne.

Notre avis : Rencontres surréalistes avec des artistes de la belle époque, humour, poésie, romantisme, nostalgie, fantaisie, fantastique, interrogations., difficile de décrire « Minuit à Paris » d’une autre manière. Et la musique qui colle parfaitement… Ce film est magique, vous serez envoûtés !  A voir et à revoir, sans aucune lassitude possible ! Un bijou !

Image de prévisualisation YouTube


VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

La fille du puisatier

Synopsis : En coupant à travers champs pour aller porter le déjeuner à son père, Patricia rencontre Jacques. Elle a dix-huit ans, il en a vingt-six. Elle est jolie, avec des manières fines de demoiselle ; il est pilote de chasse et beau garçon. Un peu de clair de lune fera le reste à leur seconde rencontre. Il n’y aura pas de troisième rendez-vous : Jacques est envoyé au front. Patricia attendra un enfant de cette rencontre. Les riches parents du garçon crieront au chantage, Patricia et son père, le puisatier, auront seuls la joie d’accueillir l’enfant. Une joie que les Mazel leur envieront bientôt et chercheront à partager, car Jacques est porté disparu.

 

Notre avis : Daniel Auteuil parfait,  autant pour ses qualités d’acteur que pour ses talents de réalisateur. Parfaite interprétation également des autres acteurs. Superbes paysages provençaux. Emotions présentes tout au long du film, sans oublier quelques petites touches d’humour savamment distillées, et une histoire d’amour. Un film absolument savoureux !

Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

La proie

Synopsis : Un braqueur s’évade de prison pour traquer son ancien codétenu, un tueur en série qui a entrepris de lui coller ses crimes sur le dos. Une policière de la Brigade des Fugitifs se lance à la poursuite du braqueur, devenu bien malgré lui l’ennemi public numéro 1. Quand chacun des protagonistes aura été au bout de lui-même, qui sera le chasseur, et qui sera la proie ?

 

Notre avis : Un excellent thriller, aussi rythmé que « A bout portant ». Albert Dupontel est très convaincant, et débordant d’énergie. Excellente réalisation d’Eric Valette. Le scénario est solide.  Malgré quelques situations pas toujours réalistes, ce film est captivant.

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Rio

Synopsis : Blu, un perroquet bleu d’une espèce très rare, quitte sa petite ville sous la neige et le confort de sa cage pour s’aventurer au cœur des merveilles exotiques de Rio de Janeiro. Sachant qu’il n’a jamais appris à voler, l’aventure grandiose qui l’attend au Brésil va lui faire perdre quelques plumes ! Heureusement, ses nouveaux amis hauts en couleurs sont prêts à tout pour réveiller le héros qui est en lui, et lui faire découvrir tout le sens de l’expression « prendre son envol ».

Notre avis : Humour, deux histoires d’amour, personnages attachants, action, amitiés, visites de Rio en relief, ambiance sur des rythmes « Samba » avec des scènes musicales très réussies. Tous ces ingrédients donnent un délicieux moment de détente et d’amusement pour petits et grands. De plus, ce film sensibilise sur certains problèmes écologiques.

Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Aucun tag pour cet article.

Sucker Punch

Synopsis : Fermez les yeux. Libérez-vous l’esprit. Rien ne vous prépare à ce qui va suivre.
Bienvenue dans l’imaginaire débordant d’une jeune fille dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque… S’affranchissant des contraintes de temps et d’espace, elle est libre d’aller là où l’entraîne son imagination, jusqu’à brouiller la frontière entre réalité et fantasme…
Enfermée contre son gré, Babydoll a toujours envie de se battre pour reconquérir sa liberté. Combative, elle pousse quatre autres jeunes filles – la timorée Sweet Pea, Rocket la grande gueule, Blondie la futée, et la loyale Amber – à s’unir pour échapper à leurs redoutables ravisseurs, Blue et Madame Gorski – avant que le mystérieux High Roller ne vienne s’emparer de Babydoll.
Avec Babydoll à leur tête, les filles partent en guerre contre des créatures fantastiques, des samouraïs et des serpents, grâce à un arsenal virtuel et à l’aide d’un Sage. Mais ce n’est qu’à ce prix qu’elles pourront – peut-être – recouvrer la liberté.

Notre avis : Une merveille : Mélange des genres « Manga » et « Châteaux & Dragons », esthétique impressionnante, et accord absolument parfait entre les scènes et la musique. Bonne chorégraphie des combats, et ambiance très sombre. Voir ce chef-d’œuvre deux fois est non seulement un plaisir visuel et auditif, mais également très utile pour remarquer certains détails permettant de mieux appréhender quelques zones d’ombre du scénario, moins simpliste que ce à quoi on pourrait s’attendre. Un régal !Image de prévisualisation YouTube


VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Philibert

Synopsis : Royaume de France, 1550, en Bretagne. Philibert, robuste gaillard d’une vingtaine d’années, fils aîné d’un cultivateur d’artichauts, se démarque des autres garçons du village. Idéaliste, candide, il se prédit un avenir glorieux dans l’artichaut et préserve sa virginité pour celle qu’il ne connaît pas encore mais que Dieu lui destine. Avant de trépasser, son père lui apprend qu’il n’est pas son vrai père. Celui-ci était un gentilhomme, Fulgence Bérendourt de Saint-Avoise, lâchement assassiné par un Bourguignon avec une tache de vin en forme de rose dans le cou. Sa besace remplie d’idéaux et d’artichauts, Philibert quitte son village et galope vers la Bourgogne, accompagné de Martin son valet un peu fourbe. Le courage de Philibert, sa charité, sa pureté physique et morale seront ainsi mis à rude épreuve face à la bassesse et à la vénalité des vilains et la tentation des femmes plus libidineuses les unes que les autres.

Notre avis : Le côté parodique est souvent loupé, la réalisation mollassonne, et les scènes volontairement surjouées tombent hélas souvent à plat. On rit en quelques occasions, mais sans plus. Les dialogues sauvent à peine de temps en temps ce film. La bande-annonce laissait pourtant espérer nettement mieux. Dommage, car l’idée de départ était excellente, et le personnage très sympa, dans sa grande naïveté. Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
Aucun tag pour cet article.
Pages: Page précédente 1 2 3 ... 6 7 8 9 10 ... 35 36 37 Page suivante