Sucker Punch

Synopsis : Fermez les yeux. Libérez-vous l’esprit. Rien ne vous prépare à ce qui va suivre.
Bienvenue dans l’imaginaire débordant d’une jeune fille dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque… S’affranchissant des contraintes de temps et d’espace, elle est libre d’aller là où l’entraîne son imagination, jusqu’à brouiller la frontière entre réalité et fantasme…
Enfermée contre son gré, Babydoll a toujours envie de se battre pour reconquérir sa liberté. Combative, elle pousse quatre autres jeunes filles – la timorée Sweet Pea, Rocket la grande gueule, Blondie la futée, et la loyale Amber – à s’unir pour échapper à leurs redoutables ravisseurs, Blue et Madame Gorski – avant que le mystérieux High Roller ne vienne s’emparer de Babydoll.
Avec Babydoll à leur tête, les filles partent en guerre contre des créatures fantastiques, des samouraïs et des serpents, grâce à un arsenal virtuel et à l’aide d’un Sage. Mais ce n’est qu’à ce prix qu’elles pourront – peut-être – recouvrer la liberté.

Notre avis : Une merveille : Mélange des genres “Manga” et “Châteaux & Dragons”, esthétique impressionnante, et accord absolument parfait entre les scènes et la musique. Bonne chorégraphie des combats, et ambiance très sombre. Voir ce chef-d’œuvre deux fois est non seulement un plaisir visuel et auditif, mais également très utile pour remarquer certains détails permettant de mieux appréhender quelques zones d’ombre du scénario, moins simpliste que ce à quoi on pourrait s’attendre. Un régal !Image de prévisualisation YouTube


VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
Aucun tag pour cet article.

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Nom : (Required)

eMail: (Required)

Website:

Commentaire :