La séquence du spectateur

Cette semaine un morceau choisi de l’excellent film de Sergio Leone « Le bon, la brute et le truand » la scéne courte mais culte du cimetière entre Tuco (Elie Wallach) et blondin (Clint Eastwood ). Sergio Leone démythifie le western et nous livre ce bijou de western drole, violent, à la bande son inoubliable, un grand moment de cinema .Image de prévisualisation YouTube

En prime, la bande annonce d’époque lors de sa sortie en salle en 1968.(Appréciez la musique et le bruit si particulier des coups de feu)Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 9.0/10 (5 votes cast)

Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal

Synopsis: La nouvelle aventure d’Indiana Jones débute dans un désert du sud-ouest des Etats-Unis. Nous sommes en 1957, en pleine Guerre Froide. Indy et son copain Mac viennent tout juste d’échapper à une bande d’agents soviétiques à la recherche d’une mystérieuse relique surgie du fond des temps. De retour au Marshall College, le Professeur Jones apprend une très mauvaise nouvelle : ses récentes activités l’ont rendu suspect aux yeux du gouvernement américain. Le doyen Stanforth, qui est aussi un proche ami, se voit contraint de le licencier. A la sortie de la ville, Indiana fait la connaissance d’un jeune motard rebelle, Mutt, qui lui fait une proposition inattendue. En échange de son aide, il le mettra sur la piste du Crâne de Cristal d’Akator, relique mystérieuse qui suscite depuis des siècles autant de fascination que de craintes. Ce serait à coup sûr la plus belle trouvaille de l’histoire de l’archéologie. Indy et Mutt font route vers le Pérou, terre de mystères et de superstitions, où tant d’explorateurs ont trouvé la mort ou sombré dans la folie, à la recherche d’hypothétiques et insaisissables trésors. (allocine)

Notre avis: Il faut se l’avouer, le quatrième volet tant attendu des aventures d’Indiana Jones est une petite déception. Pourtant Harrisson Ford est toujours dans le coup, et on savoure les retrouvailles avec notre aventurier préféré. On le retrouve ainsi avec son fouet, son chapeau et son flegme légendaire… Mais c’est à peu près tout. Un scénario plus que fantastique, des cascades lourdingues et des énigmes dignes du club des 5… Pour l’aventure originale et trépidante de notre enfance on repassera. Tant pis.

 

Notre note: 12/20 – Quand Indy rencontre E.T Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 6.5/10 (2 votes cast)

L’amour de l’or

Synopsis : Ben Finnigan est un ancien surfer qui consacre désormais l’essentiel de son temps à la chasse aux trésors sous-marins. Depuis huit ans, ce flegmatique aventurier rêve de découvrir la légendaire « Dote Royale » – 40 coffres renfermant d’inestimables trésors qui coulèrent en 1715 au large des Caraïbes. « Finn » a tout sacrifié à cette obsession, notamment son mariage avec la belle Tess et son antique rafiot, le « Booty Calls », coulé corps et biens. Plus urgent et plus inquiétant : il doit un paquet de dollars au gangster Bigg Bunny, individu peu recommandable et bien décidé à récupérer son investissement.

notre avis : Un bon petit film sans prétention pour passer un bon moment ; les acteurs s’en donnent à coeur joie et nous entrainent avec plaisir dans leurs aventures rocambolesques ;  bref de quoi prolonger encore un peu les vacances : Au soleil et les pieds dans l’eau …en sirotant un bon mojito.

Ma note : 16/20 – trés plaisant ! Image de prévisualisation YouTube

VN:F [1.9.22_1171]
Un petit vote si ce billet vous a plu :
Rating: 8.7/10 (3 votes cast)